Architecture d'intérieur & design 

camillo bernal

Outils du  mouvement 

Projet Lauréat du partenariat

Châteauvallon - Scène Nationale 

Oulliules  2020

Contact :

81 avenue KLEBER 

75016 Paris, France

+33 (0)7 83 93 23 96

bernal.camillo1@gmail.com

Pour Henri Komatis et Gérard Paquet qui ont rêvé et bâti le site, l’essence du lieu, la dynamique créative se nourrit des rencontres. La magie, la scène, ne peut exister sans une organisation minutée, répétée, humaine et mécanique. Pour révéler ses spatialités, chorégraphier ses possibles, provoquer la rencontre et rythmer l'énergie du lieu, les « Grands outils du mouvement », de hautes structures légères proposent au site d’articuler ses usages et ses potentialités scéniques, reliant l’architecture et le paysage en une seule et même scène : Backstage, spectacle, accueil, flânerie, des fonctions spécifiques et complémentaires changeantes, adaptables, en mouvement. Se signalant aux passants, ces structures se portent messagères qu’ici se passe la limite entre le réel et l’imaginaire. Projet dirigé par Mathilde Bretillot, en collaboration avec Blanche Mijonnet

IMG_6497 4.PNG

S’inspirant de l’univers nautique, les modules s’articulent et s’assemblent autour d’un jeu de platines formant des couronnes. Les usages s'animent grâce à un jeu de passage de bouts de bateaux qui passent par des poulies, des cintres, des œillets et des systèmes d'amarrage rentrant en action à la manière d’un vaisseau symbolique dans la pinède de Châteauvallon.

IMG_6629 2.PNG
IMG_0297 2.JPG
IMG_6627 2.PNG
IMG_0295 2.JPG

Ce site redécouvert en 1964 par Gérard Paquet et Henri Komatis n’aura eu de cesse que de se développer au cours de son histoire par des constructions et des aménagements qui témoignent d’une véritable adaptabilité aux besoins naissant  de ces différentes périodes.

Cet endroit  est un lieu en perpétuel mouvement de construction.

Terre de pierrre dessiné par Komatis, Châteauvallon est avant tout un lieu d’idées dans lequel les rencontres tiennent une place primordiale.  Comme un théâtre rentre en action au lever de rideau, il s’active à l’aide de voiles de bateaux réemployées qui dialoguent avec le paysage et la pierre du site. Ces voiles peuvent se baisser et se lèvent apportant de l’ombre en journée. Le soir, ce sont les lampes qui leur servent de support qui éclairent la structure à la manière d’une petite scène d’extérieur.

IMG_6491 2.JPG

Pour déployer ces outils dans le site, nous avons identifié cinq  zones en latence et à fort potentiel scénique : Les abords de l’amphithéâtre, le seuil d’accès aux scènes et aux bureaux, la rotonde de la terrasse, la fontaine et la cour de la bastide. Chacune de ces zones à ses propres caractéristiques et déclinerons différents usages et spatialité.

IMG_8556.JPG

 1.

 

 1 .

La fontaine   est une zone isolée de l'activité du site tout en étant un lieu de passage. Pour la réactiver et attirer le public, la structure linéaire s'habille de grands hamacs colorés qui invitent les passants à se reposer, lire ou faire la sieste. Au-dessus d'eux, une toile de bateau tendue blanche propose des photographies de spectacles et des films  en rétroprojection.

IMG_6692.PNG
 

 2 .

A proximité de la terrasse du restaurant, l'espace d'exposition programmatique se dédie aux « Thémas » de Châteauvallon et relaye la septième scène numérique en projetant sur ses toiles de spi colorées les témoignages d'artistes, d'explorateurs ou de scientifiques en lien avec le sujet du moment. C'est aussi une antenne qui ramène à l'intérieur les événements et les expositions hors site. 

IMG_6683.PNG
 
IMG_6705.PNG
 

 3 .

Au-dessus de l'amphithéâtre, les backstages relayent la scène avec une régie de plein air et des loges pour les artistes. S'intégrant au paysage de pierre, de longs rideaux en voiles de bateaux recyclées permettent l'intimité visuelle et un lieu pour répéter, s'enregistrer et vérifier le matériel technique au-dessus de la vue sur la pinède et la rade  de Toulon.

IMG_6677.PNG

 4 .

Dans la cour de la Bastide, le petit théâtre de fils propose une huitième scène dédiée aux enfants. Haut de 3 mètres, il vient faire écho à la façade renforçant l'imaginaire d'un petit château fort dans lequel viendront jouer des marionnettes à l'endroit même des toutes premières représentations de Châteauvallon.

IMG_6684.PNG
 
IMG_6687.PNG

 5 .

Situé entre les bureaux et l'amphithéâtre, le seuil  s'impose comme une limite naturelle entre l’accueil et l’amphithéâtre. La structure vient ici se diviser en trois parties : au centre un kiosque relaye la billetterie en proposant le programme et des documents liés au spectacle tandis que sur ces côtés des hamacs montent et descendent, scénarisant le passage symbolique des spectateurs par ce portail entre le monde du réel et l'univers de l'imaginaire. 

 
Illustration_sans_titre 77-min.png
 
IMG_6722.jpg